Merci de votre visite et bonne route.

Rien de passionnant à la télévision ? Pas plus sur les rayons de la bibliothèque ?
Une météo maussade qui finit de vous convaincre de ne pas quitter vos douillettes pantoufles..
Et si vous partiez tout de même en voyage ?

Un voyage le long de la route nationale 7, un voyage historique de A à Z, de près de mille kilomètres, au plus proche du bitume.. sans sortir de chez soi !
Sans précipitation, par petites étapes de 50 km, à la découverte de cette voie mythique, tantôt urbaine, souvent insolite et confidentielle, parfois buissonnière...

L'écran de l'ordinateur fera office de pare-brise. Sans craindre l'excès de vitesse, ni les gendarmes aux aguets, calquons nous sur les traces de ces générations d'estivants en partance pour la Côte d'Azur durant les trente glorieuses.

Un parcours qui emprunte les routes actuelles, certes ! mais où les traces du passé sont encore bien présentes.
Un road-trip virtuel, assurément ! mais ô combien ludique, attrayant, captivant.

Et si, durant un instant, nous nous délections d'un bonheur aujourd'hui disparu ?
Si nous nous abandonnions un temps aux plaisirs de cette route joyeuse.
Ouvrez votre carnet de voyage et consignez y vos fugaces impressions.
Le périple est long et les sensations éphémères.

Laissons la route nous raconter son histoire, nous délivrer ses secrets et cédons à l'ivresse des effluves du passé.

Sans plus tarder débutons cette expérience virtuelle mais non moins nostalgique, qui, si elle réussit, devrait rapidement vous inoculer le virus de la passion avec l'envie irrépressible de parcourir, en réalité cette fois, cette mythique route nationale 7.

Vous en doutez ? Alors en route !

Petit mode d'emploi :

Ici, nous allons surfer sur la toile sans limite, partir dans diverses directions - n'est-ce pas là le propre du web ? - à la pêche aux liens, aux documents interactifs, aux photographies, toujours guidé par la route nationale 7, notre fil d'Ariane, véritable guide conducteur qui devrait normalement nous mener de Paris à Menton...

Abondamment illustré, ce site Internet utilise également les applications : "Google map", "Street View" mais surtout "Google Earth" que je juge plus fluide et plus rapide, pour les ordinateurs manquant de puisssance.
L'image réactive ou roll over, permet quant à elle de modifier une illustration uniquement en passant la souris dessus.
N'hésitez pas à en abuser.

A vos marques !

- Démarrez Google Earth en parallèle à ce site. Vous pouvez en réduire la taille de la fenêtre si votre ordinateur est lent.
-Divers liens .kmz sont disséminés tout au long de ces pages, comme autant de points de repère.
- En cliquant dessus une première fois vous les téléchargez, vous pourrez ensuite cliquer sur les liens téléchargés, pour arriver automatiquement à l'endroit désiré sur Google Earth.

Prêts !

- Voici le premier lien, celui du point de départ de notre voyage virtuel. Cliquez dessus, pour le télécharger.
- Une fois téléchargé, cliquez dessus pour l'ouvrir, Google Earth vous emmène alors au point de départ de la RN 7 en une vue à 360°.


Point de départ de l'aventure, Paris Place d'Italie.

Recommandation : Si votre ordinateur ou votre connexion est lente, il se peut que Google Earth n'affiche pas correctement les fichiers .kmz.
Dans ce cas, n' hésitez pas à re-cliquer sur ces liens qui ont tous été testés et vérifiés, ou à relancer Google Earth, cela règle souvent le problème sinon... il faut vous rendre à l'évidence :
votre ordinateur n'a pas assez de CV sous le capot pour parcourir l'intégralité du voyage, vous risquez hélas la panne sèche en cours de route. ;-)

Partez !


Le but à atteindre : les plages du Sud.

Et une fois arrivés sur place, n'oubliez pas d'envoyer une carte postale à ceux que vous aimez :
Amis, famille et collègues...

Parfois, kitsch, souvent ringarde, mais toujours à la mode, la carte postale du moment :



Juillet : Une fois sur la plage à chacun son centre d'intérêt !

Les étapes :

Pour avoir un aperçu complet du kilométrage et des villes traversées, cliquez sur l'icône " " à chacune des étapes suivantes :

Etape 01 - 00 → 50 km : De Paris à Chailly en Bière.

Certains trouverons que les 50 premiers kilomètres qui nous éloignent de la capitale ne présentent que peu d'intérêts. Ce secteur de route est cependant le plus fréquenté de toute la nationale 7.
Non seulement emprunté par les vacanciers, il est de plus parcouru quotidiennement par une population de banlieusards pour qui la N7 est plutôt synonyme d'auto-boulot-dodo que de "coquillages et crustacés". Pourtant cette banlieue si souvent décriée nous réserve quelques bonnes surprises pour qui sait repérer les traces du passé. Ici une pyramide ou un observatoire, là de belles fontaines, ici un supermarché aux lignes architecturales graphiques, là l'emplacement du tout premier aérodrome de France. Ici on guinchait en bordure de lac et là, à même la route, on retapait les bagnoles..
Bien d'autres anecdotes nous attendent.... Assurément, la Route Royale parsemée de relais postaux ne manque pas d'intérêts.

pour la première étape.

Etape 02 - 50 → 100 km : De Chailly en Bière à Fontenay sur Loing.

Vous pensiez que seules les routes de Bretagne possédaient leurs calvaires, c'était sans compter sur les croix de la forêt de Fontainebleau.
Au carrefour de l'obélisque levons toutefois le pied par prudence et écoutons notre auto-radio flambant neuf…il a des histoires à nous raconter et particulièrement sur ce secteur.
Nous croiserons une nouvelle fois la route de ces artistes tous plus bohèmes les uns que les autres et toujours en quête des enchantements de la vie campagnarde.
Un panneau publicitaire pour une marque de lessive ! Banal me direz vous, oui mais celui-ci est exceptionnel…un rien révolutionnaire. Non ?
Profitons du ralentissement lors de la traversée de Nemours pour admirer les charmes de la ville sur le Loing et voyons ce qu'en pensait Victor Hugo.
Les bornes milliaires, ancêtres de notre moderne GPS. Mais "comment ça marche ?" nous demanderait un journaliste TV bien connu. Voyons cela de plus près et préparez la calculette !
Sur le faîte d'un porche, voici une drôle d'inscription, à vous de la déchiffrer afin d'en résoudre l'énigme. … et toujours mille autres anecdotes du bord de route.

Section en travaux

Etape 03 - 100 → 150 km : De Fontenay sur Loing à Briare le Canal.

Ce voyage tient de la chasse au trésor, d'une quête ou le Graal serait le "souvenir retrouvé", un pèlerinage à la mémoire du temps passé en quelque sorte.
A propos de pèlerinage, débutons cette troisième étape par une halte spirituelle spécialement dédiée à la route nationale 7. Parcourons ensuite la lugubre forêt de Montargis à la découverte de ses légendes inquiétantes. La quête du "temps jadis" n'aura pas été vaine car voici une section oubliée de la nationale 7 figée dans son jus d'il y a 50 ans.
Nous y retrouverons les signes ô combien fragiles d'une période couleur sépia. A Châlette sur Loing, nous découvrirons le destin peu ordinaire d'un ouvrier chinois venu se confronter à la rudesse de la vie ouvrière dans cette région au passé industriel. Montargis apportera son lot de souvenirs avec deux trajets distincts, l'actuel et l'original empreint de nostalgie.
Il en sera de même à Nogent sur Vernisson et à La Bussière où les altérations du temps n'ont heureusement pas tout effacé.

Un vrai port de plaisance dans le Loiret ! N'hésitez pas ! jetez y l'ancre, et musardez le long des quais et dans les rues, c'est une escale charmante tout à fait dans l'ambiance RN7.
Bref, les chasseurs en quête des mémoires surannées de la route nationale ne rentreront pas bredouille de cette troisième étape.

pour l'étape 03

Etape 04 - 150 → 200 km : De Briare le Canal à Pouilly sur Loire.

Pile ou face ? Tel pourrait être l'adage se rapportant à cette quatrième étape.
Face tout d'abord. C'est le décor, la façade agréable des paysages bucoliques, des prairies herbeuses le long de la Loire, car oui ! nous remontons le bord de ce célèbre fleuve où les rois et les princes du royaumes se sont empressés d'y construire leurs magnifiques demeures.
Mais de ce côté-ci, point de châteaux Renaissance, juste de plaisants villages de mariniers ou de vignerons, nichés entre berges et coteaux, où la route sympathique à la configuration étonnamment inchangée par endroit fleure bon le pique nique ou la partie de pêche ombragée.
On en oublierait presque le côté pile, l'envers du décor. La partie sombre et mystérieuse du pays marquée par des événements pour la plupart liés à l'histoire, mais également par de tragiques faits divers :
le ronflement des avions alliés au dessus de la vallée ne devaient-ils pas souffler comme un vent de liberté salvatrice ?
Cette charmante auberge, si avenante en bord de route...Malheureux voyageurs ! Prenez garde d'y entrer... Cette jeune fille aguichante de retour au Pays, si vous saviez son histoire msieurs dames !
Deux vedettes du petit écran de retour de l'enregistrement d'une émission Tv. Un véhicule qui roule de nuit à vive allure, un virage ... et .... Tout cela sur la nationale 7.

pour la 4e étape.

Etape 05 - 200 → 250 km : De Pouilly sur Loire à Magny-Cours.

Sans fard, ni tape à l'œil, voila les premiers mots qui me viennent à l'esprit pour illustrer cette cinquième étape, qui nous mènera au terme du premier quart de ce périple, soit à 250 km du point de départ.
Un parcours discret qui pourrait presque passer inaperçu pour un conducteur absorbé dans ses pensées ou distrait par la conversation de son passager.
La route agréable, pudiquement jalonnée de signes religieux, ancien héritage des chemins de Compostelle, continue de longer la Loire pour nous faire découvrir tantôt quelques cités médiévales, tantôt une désuète station thermale ou encore une belle succession de villages authentiques de la campagne Nivernaise.
Certaines traces de la route mythique semblent perdues à jamais et il nous faudra jouer les "petits archéologues" afin de retrouver l'empreinte de l'ancienne route qui jadis traversait, entre autres, la ville de Nevers. Il nous faudra d'ailleurs faire un choix parmi les tracés proposés pour sillonner la ville et franchir la Loire. A peine le temps de raconter quelques histoires du bord de route et nous voila déjà arrivés, sans encombres, et presque sans nous en rendre compte, au terme de cette étape.

pour la 5e étape.

Etape 06 - 250 → 300 km : De Magny-Cours à Bessay sur Allier.

En parcourant cette nouvelle étape de la nationale 7, je ressens comme une étrange impression, difficile à expliquer. C'est un peu comme si je testais la nouvelle version d'un système informatique. Vous savez ? Ce vieux système si intuitif, utilisé depuis tant d'années qu'il ne nécessitait plus aucune réflexion de votre part. Puis arrive sa dernière version et vous voici chamboulé dans vos habitudes, à la recherche de vos points de repères tous disparus, vous forçant du coup à tout réapprendre de cette version tellement semblable à la précédente et pourtant si différente....
Il en est de même de cette étape... Ne traversait-on pas ce village avant ? Cet hôtel était-il déjà fermé lors de notre dernier voyage ? Où donc est passé ce petit resto du bord de route, ouvert depuis tant d'années ? il ne peut disparaître ainsi ! Mais les habitudes reviennent vite et tout compte fait la route n'a pas si changé que ça.
Voici d'ailleurs, en vrac, quelques mots clés qui illustrent assez bien le fil de cette sixième virée sur la route mythique : circuit automobile, plaques Michelin, Auvergne, catastrophe aérienne, Bourbonnais, monstres (oui ! Monstres !), réclames peintes, Jeanne d'Arc, ligne de démarcation, embouteillages, la belle meunière, et mille autres histoires du bord de route.

pour la 6e étape.

Etape 07 - 300 → 350 km : De Bessay sur Allier à St Martin d' Estréaux.

Et si nous abordions cette septième étape comme un jeu des "Mille Bornes" ?. Une première carte "10 km" nous promènera à travers la Sologne Bourbonnaise jusqu'à St Loup. Mais pourquoi donc élever au statut de "Saint", le féroce canidé qui hantait jadis les campagnes de France et de Navarre ? A peine plus loin, Chazeuil conserve un petit je ne sais quoi du passé. Les grandes heures de la route nationale et de la route royale y sont encore perceptibles. Attention tout de même à ne pas offenser la statue baladeuse.. Une carte "20 bornes" nous permettra de traverser Varennes sur Allier, une vielle étape sur la nationale 7. Vieille à tous les sens du terme. Vielles rues, vieux murs, vielles enseignes, vieil hôtel des postes, vieille plaque Michelin.. Une autre carte "20 bornes" nous conduira jusqu'à Saint Gérand le Puy. Le truc sera d'éviter la carte "Panne d'essence" ou "Roue Crevée" car les garages antiques du bourg ne nous seront hélas plus d'aucun secours. A défaut de carte "Bouchon" (inexistante dans le jeu), la carte "Limitation de Vitesse" nous fera ralentir et cela tombe plutôt bien car nous sommes à Lapalisse le pays des "embouteillages".
Si embouteillages il y eut, c'était autrefois, aujourd'hui les bouchons c'est "que pour s'amuser".
La fin de l'étape nous amènera à jouer à cache-cache avec l'A77, mais ne serait-ce pas plutôt la N7 sur 4 voies? A moins que cela ne soit la D707- ex N7, nouvelle N2007 ? Bref la confusion règne parfois sur les contreforts du massif de la Madeleine. Mais peut-être préférerez vous emprunter cette "petite voie par la vallée" autrefois si cher aux bandits de grands chemins ?
Les 52 km de cette étape seront finalement franchis à la limite du département de La "Loire". Allez ! je pioche. Carte "Feu Vert".

pour la 7e étape.

Etape 08 - 350 → 400 km : De St Martin d'Estréaux à St Symphorien de Lay.

Mesdames et Messieurs la visite va débuter. Suivez le guide SVP ! Tout d'abord un monument un rien subversif, comme vous pourrez vous en rendre compte. Admirez ici l'architecture d'un pavillon de chasse médiéval, là découvrez le plus vieux relais de poste de la route nationale 7. N'oubliez pas les environs. Si traverser Roanne est une affaire entendue aujourd'hui, la traversée de la Loire ne fut pas toujours de tout repos. Ecoutez donc l'histoire d'un pont qui fit longtemps parler de lui. Remarquez la collection de peintures "dans son jus" qui jalonnent notre parcours, pour certaines encore bien conservées.
N'avancez pas trop vite ! vous pourriez manquer mille choses : Savez vous quel roi mangea ici ? Qui mourut là ? Où mène cette étroite route ? Quel fait étrange se déroula derrière ces grilles ?
Quel drame se joua dans cette côte ? Sortez des sentiers battus et empruntez la route buissonnière. Prenez la pause, ici devant ce pigeonnier reculé, là devant cette station service désaffectée...
Quelle visite mes amis ! Quel musée à ciel ouvert ! La balade vous a plu ? Alors..

pour la 8e étape.

Etape 09 - 400 → 450 km : De St Symphorien de Lay à Montcourant.

Chaque mètre de la route nationale 7 recèle sa part de trésor ! Vous n'êtes évidement pas obligé de croire cette affirmation, mais jugez plutôt ..
Cette neuvième étape, qui nous mènera de St Symphorien De Lay jusqu'aux portes de Lyon, est une étape particulière.
Tout d'abord, le secteur parcouru n'est pas le plus connu, pour ne pas dire le plus couru de la route nationale 7. C'est ensuite, le point culminant et sans doute la zone la plus dangereuse de notre voyage. Craint des automobilistes aux voitures surchargées et aux moteurs poussifs, la montée du col, comme sa descente sinueuse est autant redoutée des chauffeurs de poids-lourds que des vacanciers tractant remorque ou caravane.
Enfin la région traversée semble en parfaite contradiction avec l'idée que l'on peut se faire de la route du soleil.
Sauvage, hostile, annonciatrice des difficultés de la traversée de Lyon, on en regretterait presque de ne pas avoir emprunté la Route Bleue...
Chaque kilomètre de cette étape recèle pourtant son pesant de trésor. De longs délaissés, dissimulés dans la campagne, restés intacts depuis les années 1950.
Une route buissonnière que l'on aborde à vingt à l'heure pour profiter pleinement de la quiétude environnante. Des peintures murales et des enseignes qui nous replongent dans une époque oubliée et l'Histoire de France qui jalonne régulièrement notre trajet de ces anecdotes pittoresques. Une étape vagabonde et méconnue qu'il est temps de découvrir ensemble.

pour l'étape 9.

Etape 10 - 450 → 500 km : De Montcourant à Chonas l'Amballan.

On est bientôt arrivé...? C'est encore loin la Provence.. ?
Il est vrai que cette nouvelle étape aurait un rien tendance à ennuyer nos passagers, mais juste retour des choses, côté préoccupations, notre chauffeur ne devrait pas être en reste.
C'est que nous abordons deux villes importantes. Tout d'abord Lyon, le "Grand Lyon", aujourd'hui dans sa version Métropole.
Des qualificatifs qui ne sont pas pour rassurer l'automobiliste qui va devoir se "taper" une traversée du centre ville et des banlieues avoisinantes.
Au programme, de l'urbain donc, bien loin de l'idée que l'on se fait de la mythique route nationale. Mais cette étape, on l'aura compris, différente des autres, n'en est pas pour autant inintéressante.
Truffée d'indices du passé qui vont nous projeter bien des siècles en arrière, entremêlant au passage la grande Histoire de France et les petites chroniques du bord de route, parsemées des repères incontestables qui ont marqué la nationale 7, nous croiserons, au hasard de nos 50 prochains kilomètres, des enseignes d'un autre temps, des garages art déco, des monuments romains, de la verte campagne, une abbaye séculaire, des cafés centenaires, des pans de route oubliés, des ruelles médiévales, mais aussi des méga échangeurs routiers, des tunnels et des ponts, des usines et des cités.
A côté de Lyon, la traversée de Vienne nous semblera toute aussi urbaine, mais tout de même bien plus aisée, l'occasion pour nous de voyager une nouvelle foi dans notre machine à remonter le temps.
Enfin, n'oublions pas ces quelques villages agréables que nous retrouverons avec un certain plaisir, après cet excès citadin.
La fin de cette étape marquera la moitié de notre périple, puisque nous atteindront le km 500, et finalement, pour répondre à notre question du début : "et bien Non ! On est pas bientôt arrivé !"

pour cette 10e étape.

Etape 11 - 500→ 550 km : De Chonas l'Amballan à Tain l'Hermitage.

Nous voici arrivé à la "Bascule".
Ce n'est pas le nom d'un nouveau patelin sur notre route, mais l'expression devrait rappeler à certains, quelques souvenirs du pensionnat ou du service militaire. 
La bascule signifiait que désormais, le plus long était derrière, et "la quille" se profilait enfin.

Ne soyons tout de même pas trop pressé d'atteindre" notre quille", nous ne sommes pas des forçats de la route, bien au contraire et laissons nous porter une nouvelle foi par l'insouciance de notre voyage.
Continuons notre flânerie le long de cette nouvelle étape qui commence à sentir bon le Sud.
Les cultures d'arbres fruitiers, les vignobles sur les coteaux, la route vallonnée qui serpente le long du fleuve, les reliefs montagneux.. le patrimoine paysager de la vallée du Rhône nous en met plein la vue.
Après la grisaille de la banlieue Lyonnaise, la route nationale nous dévoile un panel de paysages naturels variés et splendides.
Relativisons tout de même… les sorties de villes nous gratifient autant de leurs laideurs, et les entrepôts gagnent hélas du terrain, allant jusqu'à occuper des terres autrefois agricoles.
Mais la vision d'une ruine plantée sur son rocher depuis des millénaires et la dégustation d'un petit vin du terroir, auront tôt fait de nous faire oublier les horreurs de ces zones.
Une fois encore, cette étape ne sera pas avare d'histoires et d'anecdotes en tous genres. Partons sans plus tarder.

pour cette 11e étape.

Etape 12 - 550→ 600 km : De Tain l'Hermitage aux Tourrettes.

Comble du bon goût, l'autocollant vintage plaqué sur la plage arrière du véhicule, représente une Pin-up sur la petite culotte de laquelle on peut lire en caractères minuscules : "Vous roulez trop près".

Une façon d'annoncer d'emblée la couleur... : Tout au long de cette 12eme étape.. nous allons rouler doucement ! Et tant pis pour ceux qui sont pressés.
Sinon comment pourrions nous localiser au mieux les antiques Voie Magnia ou Agrippa, ou encore retrouver les traces de merveilleux délaissés de route oubliés depuis plus de 50 ans.
Nous traverserons Valence et sa banlieue, toujours à petite vitesse, mais dans ce contexte urbain comment faire autrement ? Gardons nous d'emprunter l'autoroute, tentation pourtant omniprésente tout au long de notre parcours.
Il serait dommage, en roulant trop vite, de passer à côté des petites histoires de pays qui font le charme des villes et des villages traversés.
Avez vous vu ces plaques Michelin encore dans leur Jus ? ou cet ancien relais de poste ? Non plus ! Alors ralentissez encore !
A Loriol, vous ne pourrez pas manquer les magnifiques murs peints que la ville s'est engagée à restaurer.
Cette étape nous réserve pas mal de vague à l'âme avec son lot de stations-service fermées, de relais-routiers désaffectés, de commerce abandonnés, la fin d'une époque, et ... Tuuut !!! retour brutal à la réalité...
Coup de klaxon d'un chauffard pressé ! Dans le rétro un cortège de véhicules frénétiques s'est formé et me colle au cul ... z'ont pas lu mon autocollant ??
je serre à droite et bras à la portière, fais signe de doubler... puis je repars serein à la découverte de cette 12eme étape...

pour cette 12e étape.

à suivre...


Ce site vous a été utile ? vous l'avez appréciez ? .. Vous vous êtes ennuyé ?C'était nul ! laissez donc un commentaire sur le livre d'or.
C'est la seule façon pour moi de savoir ce qu'en pensent les visiteurs. Voir plus bas.

Difficile de parcourir la nationale 7 sans évoquer les stations services de la route mythique.
Le plein d'essence et un peu de détente pour les parents, des points cadeaux et de belles collections à compléter pour les enfants ?
Ralentissez, c'est maintenant, avec ce petit tour des enseignes.


Cliquez sur la photo


Cliquez sur les touches de l'autoradio et retrouvez pour chaque jingles sa station radio et l'année de diffusion.

LES DERNIERES NOUVELLES DU SITE RDV N7

- Juin 2017 : L'étape 12 est en ligne et vous mènera à 600 km de la capitale.

- Mars 2017 : Quelques nouvelles mises à jour corrections et compléments concernant les étapes 1 et 3.
-
Janvier 2017 : L'année débute bien puisque voila une nouvelle étape qui rallonge notre itinéraire de 50 km. Bonne route le long de l'étape 11.
- Décembre 2016 : Si vous étiez inquiets quant à l'avenir du site, réjouissez vous, une nouvelle étape viendra très prochainement allonger notre itinéraire préféré et nous rapprocher ainsi du but.
- Août 2016 : Quelques petites mise à jour et compléments sur diverses étapes.
- Juillet 2016 : Mise à jour complète de l'étape 03. A redécouvrir
- Mars 2016 : On ne l'attendait plus... Mise en ligne de l'étape 10.
- Décembre 2015 : Mise à jour complète de la seconde étape.
- Septembre Octobre Novembre 2015 : déménagement complet du site de la plateforme gratuite "voila", vers un hébergement payant. Achat du nom de domaine .fr + abonnement annuel.
- Juin 2015 : Mise en ligne étape 09
- Mars 2015 : Mise à jour complète de l'étape 01.
- Janvier 2015 : mise en ligne étape 08.
- Octobre 2014 : mise en ligne Station Shell.
- Septembre 2014 : mise à jour complète de l'étape 04.
- Juillet 2014 : mise en ligne Etape 07
- Mars 2014 mise en ligne station service : Esso
- Mars 2014 : mise en ligne Etape 06
- Décembre 2013 : mise en ligne Etape 05
- Juillet 2013 : mise en ligne Etape 04.
- Avril 2013 : La seconde station est ouverte : BP
- Avril 2013 : mise en ligne Etape 03
- Décembre 2012 : la page sur les stations services est ouverte. La première station : Elf
- Décembre 2012 : mise en ligne Etape 02
- Juillet 2012 : ouverture du site - mise en ligne Etape 01

Comme son nom l'indique, des liens, des sites, des blogs, en rapport avec ... la route nationale 7, Ah ! ben tiens, ça va nous changer !

Un avis, une idée, une anecdote, un commentaire sur ce site, positif ou négatif ( on a le droit de ne pas liker... ) c'est ici !
Ici vous pouvez m'écrire personnellement, mais je ne réponds plus aux nombreux courriers du genre : "Cet été nous avons l'intention de parcourir la nationale 7, nous habitons la Bretagne, quel trajet me conseillez vous ? "
ou encore : "je souhaite retrouver la route historique de Paris à Menton, pouvez vous m'indiquer le tracé détaillé de cette ancienne route ?...... La réponse attendue est souvent sur le site. Il suffit de le lire.
Nous avons fait un bon bout de route ensemble, un covoiturage virtuel en quelque sorte. Alors pour mieux connaître votre guide tout au long de ces kilomètres...

Si vous souhaitez continuer l'aventure n'hésitez pas :

- à me contacter ou à me laisser un avis sur le livre d'or,
- à rectifier certaines erreurs, à apporter vos précisions,
- à partager votre expérience nationale 7 : anecdotes, souvenirs et clichés plus que bienvenus.

Ce site est conçu pour une résolution d'écran de 1780 X 800 pixels.
e préférence pour navigateur Chrome et Opéra, mais il s'affichera également sans problème sur Microsoft Edge.


La solution des jingles radio : 1 Albert Simon, le mr météo sur Europe 1 en 1985. 2 Carillon Europe1 1969. 3 France Inter top horaire 1968.
4 RTL les routiers son sympa 1981. 5 RMC top horaire 1981. France Inter l'oreille en coin jingle 1977. Extrait Nationale 7 Charles Trénet.

Copyright :

Il n'y a rien de plus désagréable que de retrouver son site perso allégrement pompé par un autre site Internet, sans jamais que ce dernier ne cite, ne serait-ce qu'une fois, ses sources. (Amis de Cosnes sur Loire...si vous me lisez... :-))

1 - Les illustrations de ce site proviennent soit de collection de cartes postales privées, mais souvent tombées dans le domaine public, de photos privées, de publicités anciennes, du site Géoportail pour certaines vues aériennes ou de vues Google Street. La plupart de ces illustrations ont été retravaillées ou retouchées par mes soins pour les besoins de ce site.
Certains clichés peuvent provenir d'Internet et sont publiés avec l'accord de leur auteur. Si la provenance reste indéterminée, l'auteur inconnu et/ou parfois non joignable, je m'efforce d'en citer la source, ou du moins l'adresse Internet à laquelle le document a été trouvé.

2 - Il en est de même des textes rédigés. L'ensemble des textes, les anecdotes, les histoires du bord de route, l'Histoire de France, les impressions, les conseils etc.. font l'objet d'une recherche et d'une collecte de documents divers (coupures de presse, journaux, infos persos, Internet, Wikipédia, Gallica, forum divers, sites officiels des municipalités, mails etc..). Lorsque l'info est identifiable, j'en cite la ou les sources. Je peux parfois utiliser des extraits de site Internet (article de presse, office de tourisme etc..) j'en reproduis alors l'exacte copie et cite l'adresse Internet de cet extrait. (si encore accessible)
Beaucoup d'anecdotes sont citées de mémoire, espérant qu'elles n'altèrent pas trop la réalité.

Il se peut toutefois, qu'un texte ou une illustration n'aient pas leur place ici, ou que vous en soyez le propriétaire et qu'aucune indication de provenance n'y figure. Dans ce cas écrivez moi, je retirerais l'élément litigieux.

Tous les éléments présents sur ce site Internet (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis à autorisation.
Si vous souhaitez utiliser des éléments de ce site, pour un usage personnel et non commercial, prévenez moi et n'oubliez pas surtout : citez vos sources !

C@rl 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017

Un dernier mot : ici on roule Charlie. Aucun prosélytisme, aucune pensée unique.
Entière liberté d'expression, pas de politiquement ni de religieusement correct, point barre.
Etroits du cerveaux, donneurs de leçon et autres bridés du turban, dégagez la route, vous êtes sur la mauvaise voie...